Articles

Affichage des articles du 2022

Sur les traces d'une culture vivante

Image
Fidèle à son engagement pour une culture vivante, la Compagnie du Ressort organise, en ce début mai, une promenade dans l'Est parisien, sur les traces de La bande à Bonnot , sujet du prochain spectacle. Ce jour-là, le soleil  agrémente un après-midi immersif dans un Belleville riche d'une histoire populaire, festive, politique, inclusive. Alors, nous voilà parties dans les pas de ces aventuriers aux pieds nus et aux poches trouées qui, épris de liberté, ont dû la voler, sûr de leur seul désir d'émancipation - fragile comme un rêve mais indestructible comme une idée. Depuis les abords du Gibet de Montfaucon (place du colonel Fabien où trône le dôme qu'Oscar Niemeyer construisit pour le siège du Parti Communiste Français) - que François Villon, au XIII° siècle, chanta dans sa "Ballade du pendu" - on longe le mur des fermiers généraux (boulevard de la Villette) jusqu'à la Barrière de Belleville . Là, se dresse encore la Vielleuse , un des 2 cafés ( Le Poin

Un hiver pour brûler les planches

Image
Déambulations artistiques. C'est ainsi que s'égrène la première moitié de cette saison théâtrale, pour le plaisir des compagnons - comédiens passionnés, techniciens inventifs, artistes professionnels, bénévoles bienveillants - et du public qui est gentiment au rendez-vous.   Ces 12 et 13 février 2022 , ce furent encore de beaux moments partagés, à Châtillon, où la municipalité a bien voulu communiquer sur l'événement et mettre à notre disposition un lieu où nos équipes se sont épanouies durant 2 jours.   Après d'importants préparatifs, c'est la veille de la Première ! On loue une camionnette pour transporter le matériel technique, artistique, logistique. On s'installe dans cette salle nichée dans un bâtiment du XVIII° siècle - qui abrita, en son temps, la comédienne Charlotte Desmares. Aujourd'hui restauré, cet espace nous réjouit par son sol de pierre bicolore, les arrondis des fenêtres et ses beaux volumes, mais aussi par sa décoration kitsch qui orne les

Nos compagnons ont du talent - Jérôme

Image
La rubrique récurrente de nos compagnons créatifs Né en 1985, Jérôme Fauvel est comédien. Il a fait ses débuts, dès 14 ans, à la Compagnie du Ressort - dont il dit encore apprécier l’exigence artistique et l’engagement citoyen. Depuis qu’il a parfait sa formation à l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre), il sillonne la France au gré des rôles qu’il crée sur diverses scènes nationales et dans des théâtres privés… En ce début d’année, c’est dans l’Est parisien qu’il pose ses valises pour nous offrir un grand plaisir avec le spectacle BÊTE NOIRE , qu’il met en scène et interprète avec la belle énergie qu’on lui connaît et un humanisme qui nous touche. En moins d’une heure, Jérôme égrène avec virtuosité, les personnages d’un village en France qui, un 14 juillet furent les témoins et les acteurs de l’assassinat de l’un des leurs. Pas tout à fait des leurs, pas vraiment d’ici, différent, gênant. Le texte poétique et politique de Sarah Balmont , traite judic

Un samedi pas comme les autres

Image
C’est un de ces matins où l’on se lève avant la sonnerie du réveil. C’est un de ces jours où l’on est fébrile mais plein d’envie. C’est un de ces moments où la Compagnie du Ressort embarque ses membres dans une aventure exaltante. Dans ce contexte sanitaire fragile, on vérifie vite qu’aucun message ne viendra ternir une belle promesse : ouf !   Dès 16h, ce 15 janvier 2022, la troupe se retrouve dans un joli café de l’Est parisien, installé au pied d’habitats sociaux. Le patron nous accueille avec son habituelle bienveillance, son sourire généreux et son hospitalité bien connue aux alentours. Déjà, les voisins s’attablent, déterminés à participer à ce qui semble un événement dans ce quartier populaire où la culture - représentée par une librairie - s’invite avec trop de parcimonie. Peu à peu, le bistrot se remplit. On s’attable, on se désaltère, on déguste une pâtisserie tandis que les acteurs, adolescents et adultes, s’échauffent, se concentrent, se préparent dans la rue d’à côté.