On a voulu croire qu'on était libres.

Le 14 mars 2020, la troupe de la COMPAGNIE DU RESSORT préférait se donner en spectacle dans un café associatif plutôt que d'écouter un discours présidentiel qui, de manière frivole, nous inquiétait davantage que le virus. Nous avions pris de grosses mesures à visées sanitaires, mais on ne peut jamais savoir… Fort heureusement, notre dernière sortie n'a provoqué aucun désagrément.

Que faire alors ?

Parer à l'urgence en prévenant nos adhérents, nos comédiens, nos salariés, de la suspension de notre activité, jusqu'à nouvel ordre. Et puis céder à la stupeur, à la torpeur provoquées par la situation inédite. Ne pas se laisser saisir par la panique, prendre des nouvelles de ses proches. Se désespérer de nos projet artistiques laissés à l'abandon (1 spectacle en tournée - inachevée - dans les bars et les restaurants - Paris et banlieue - 2 spectacles programmés à la fin du printemps - en cours de répétition). Cela nous a bouleversé… pas très longtemps !

D'irréductibles compagnons ont rebondi pour réclamer à grand cris, la poursuite de notre action de théâtre engagé. Après tout, le thème de la saison n'est-il pas "LA VACANCE" (notre habitude à "coller à l'actu" ne se dément pas, semble-t-il) ? Le spectacle de la troupe adulte ne traite-t-il pas d'un confinement et d'un système parvenu à son terme par le fait de sa corruption, de la dénaturation de ses missions ?


Alors s'engage une bataille avec les outils de la modernité - un calvaire pour nous qui chérissons le contact humain et l'artisanat. Bon esprit et solidarité nous ont permis de dompter la technologie informatique pour en avoir un usage approprié qui nous offre des rendez-vous virtuels et néanmoins artistiques, quasi-quotidiens. 

On avance à l'aveuglette, mais on y va tout droit !

Merci à Eric pour le dessin, à Odri pour la photo.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Qui sommes-nous ? Pourquoi un blog ?

Retour vers l'Eden